Action collective RoundUp® | RoundUp® Class Action

Un recours collectif contre Monsanto désormais possession de Bayer, concernant les allégations selon lesquelles leur produit «herbicide RoundUp®» pourrait causer le cancer.

Dewayne Johnson, atteint d’un lymphome non hodgkinien, a poursuivi Mosanto lors d’un procès aux États-Unis. La décision du jury fut que la société Bayer était responsable du cancer de M. Johnson. Il était en phase terminale et le jury lui accorda 289 millions de dollars de dommages et intérêts.

Selon le Wall Street Journal, environ 9 300 jardiniers amateurs, paysagistes, agriculteurs et ouvriers agricoles des États-Unis ont poursuivi Bayer au motif que le Roundup était cancérogène.

Merchant Law Group LLP est un cabinet spécialisé en action collectif basé à Montréal qui possède des bureaux à l’échelle nationale. Il cherche actuellement à savoir si les jardiniers amateurs, les paysagistes, les agriculteurs ou d’autres travailleurs agricoles au Québec qui ont contracté le cancer peuvent se regrouper contre Bayer qui fabrique RoundUp®.

Des poursuites aux États-Unis allèguent que dès les années 1980, Monsanto (désormais détenue par Bayer dans une fusion de 66 milliards de dollars) était au courant des propriétés cancérogènes du glyphosate. Le glyphosate est un ingrédient actif de RoundUp®. Le 10 août 2018, un jury de San Francisco a ordonné au géant chimique Monsanto de verser 289 millions de dollars à un jardinier d’école souffrant d’un cancer en phase terminale après avoir utilisé Roundup® l’un des désherbants les plus populaires au monde.

Déjà des jurés aux États-Unis se sont prononcés en faveur de M. Johnson. Dans cette affaire, le jury américain avait conclu que Monsanto avait agi avec malveillance et par négligence pour ne pas avoir averti M. Johnson des risques de cancer dont Monsanto était au courant et qui étaient liés au Roundup et plus particulièrement à son ingrédient clé, le glyphosate.

Merchant Law Group LLP veut savoir si le RoundUp® et/ou le glyphosate sont défectueux, dangereux pour la santé humaine, impropres à être commercialisés et vendus ni n’ont été accompagnés des avertissements et des instructions appropriés concernant les dangers associés à son utilisation en particulier aux citoyens du Québec.

Si vous avez utilisé RoundUp® et que vous avez des questions sur vos droits, ou si vous avez des informations pertinentes pour cette enquête, nous vous invitons à contacter Erik Lowe au 514 248 7777, par courriel à elowe@merchantlaw.com ou en remplissant le formulaire ci-dessous.